Acidocétose diabétique causes et remèdes

Acidocétose diabétique causes et remède. Pour comprendre l’acidocétose diabétique, il faut d’abord savoir que le glucose est le carburant principal de notre organisme. Quand le corps est en manque, pendant trop longtemps, il pioche à la place dans les réserves de lipides pour ne pas être en panne d’énergie.

Quand la quantité d’insuline dans le sang est insuffisante, ce qui est parfois le cas chez les personnes diabétiques, les cellules n’arrivent plus à utiliser le glucose présent dans le sang. Car l’insuline est une hormone -sécrétée naturellement par le pancréas- qui aide à faire entrer le glucose dans les cellules du cerveau, du tissu adipeux, du foie et des muscles squelettiques. Elle maintient donc la glycémie à des valeurs normales. Acidocétose diabétique causes et remède

Cliquez ICI pour découvrir une recette pour guérir la Myomes

Pour plus d’information cliquez sur ALLO DOCTEUR

L’acidocétose

Lorsque le manque d’insuline est sévère, le corps, au lieu d’utiliser du glucose, est contraint d’utiliser des graisses comme source d’énergie. Cela marche, mais le problème, c’est que la dégradation de ces corps gras fabrique des corps cétoniques, ou acétone. Or, ces corps cétoniques sont des déchets. L’organisme peut éliminer ces substances toxiques… jusqu’à un certain point.

Quand il y en a trop, il se retrouve « débordé ». « Les corps cétoniques sont acides. En s’accumulant dans le sang, ils rendent ce dernier très acide », déplore le Pr Boris Hansel, endocrinologue-nutritionniste à l’hôpital Bichat à Paris (APHP). « C’est l’acidocétose, une complication grave du diabète. Elle touche les personnes diabétiques qui ne peuvent pas vivre sans insuline.» Il s’agit donc le plus souvent de patients diabétiques de type 1, parfois de type 2. Acidocétose diabétique causes et remède

 

Causes de l’acidocétose diabétique

Le développement de l’insuline injectable, et l’éducation des patients, a réduit la fréquence de l’acidocétose diabétique. « Mais elle reste une complication trop fréquente, notamment chez l’enfant diabétique, pour lequel un diagnostic n’a pas encore été posé », insiste le Pr Hansel.

Chez les enfants, dans un tiers des cas, c’est en effet un épisode d’acidocétose diabétique qui révèle le diabète de type 1 (lorsque le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline). C’est pourquoi quelques signes chez l’enfant -soif intense, envies fréquentes d’uriner, fatigue, perte de poids…- doivent pousser les parents à suspecter un diabète, et à consulter. Idem s’il a recommencé à faire pipi au lit alors qu’il était « propre ». Ce sont autant de symptômes de l’hyperglycémie. D’autant plus s’il y a des antécédents dans la famille. Acidocétose diabétique causes et remède

Les premiers signes sont souvent pris pour une autre pathologie. Mais consulter permettra de poser le bon diagnostic sans perdre de temps. Connaître les signes de l’hyperglycémie chez un enfant est précieux : cela peut vraiment permettre d’éviter l’accident. Cet accident peut aussi faire suite à l’oubli d’une dose d’insuline, à de l’insuline prise en quantité insuffisante, à un traitement du diabète mal géré. Ou survenir suite à une infection comme la grippe : la maladie peut nécessiter une dose d’insuline supérieure à la normale. Une extraction dentaire, une intolérance digestive, un long voyage sont d’autres causes. Acidocétose diabétique causes et remède

 

Symptômes et Complications

En général, des corps cétoniques s’accumulent dans le sang et l’urine ce qui fait apparaître les symptômes de l’acidocétose diabétique :

  • une infection ou une maladie (par ex. une infection des voies urinaires ou une pneumonie); un événement stressant ou un traumatisme (y compris une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une intervention chirurgicale);
  • un traitement à l’insuline inadéquat (par exemple dans un cas non diagnostiqué, lorsqu’on omet de prendre une dose d’insuline ou une dose suffisante, ou encore lorsqu’on utilise une pompe à insuline défectueuse);
  • l’utilisation de certains médicaments associés à l’augmentation des risques d’acidocétose diabétique, notamment une classe de médicaments utilisés dans le traitement du diabète appelés inhibiteurs du SGLT2 (par ex. la canagliflozine, la dapagliflozine, l’empagliflozine).
  • une douleur abdominale (surtout parmi les enfants);
  • de la confusion;
  • une diminution de la transpiration;
  • une respiration profonde et difficile (symptôme tardif);
  • une peau sèche et froide;
  • une soif et une évacuation de l’urine excessives;
  • de la fatigue;
  • un taux de glucose sanguin élevé;
  • des nausées et des vomissements;
  • la présence de corps cétoniques dans le sang et l’urine;
  • une perte de poids rapide; une odeur sucrée et fruitée de l’haleine (pouvant ressembler à celle du solvant pour vernis à ongles).

Au fur et à mesure que les corps cétoniques s’accumulent dans le sang, ils sont excrétés dans l’urine et emportent avec eux des sels de sodium et de potassium. Après un certain temps, les concentrations de sels de sodium et de potassium dans l’organisme deviennent insuffisantes, ce qui peut provoquer des nausées et des vomissements. Il en résulte un cercle vicieux.

La déshydratation est une autre complication de l’acidocétose diabétique. Les taux élevés de corps cétoniques sont associés à des taux élevés de sucre dans le sang et l’urine. Une plus grande quantité d’eau est attirée dans l’urine, ce qui entraîne une miction fréquente. De plus, lorsque la personne vomit, par exemple à cause d’un dérangement d’estomac, d’une grippe ou d’une autre maladie, l’organisme perd rapidement une quantité excessive d’eau et d’électrolytes. Un état de déshydratation très grave peut survenir rapidement (en quelques heures). Acidocétose diabétique causes et remède

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici
Bonjour,
Laissez nous un message . Nous sommes là pour vous aider.