Lymphomes causes et symptômes

Lymphomes : causes et symptômes

Lymphomes causes et symptômes. Le lymphome du tissu lymphoïde associé aux muqueuses (MALT) de la zone marginale extraganglionnaire est un lymphome non hodgkinien (LNH) à lymphocytes B. On dit que le lymphome du MALT est extraganglionnaire puisqu’il prend naissance dans des tissus ou des organes situés hors des ganglions lymphatiques. Il apparaît dans le tissu lymphatique des muqueuses ou le tissu qui tapisse des organes ou des cavités du corps.

Cliquez sur ALLO DOCTEUR pour nous joindre.

Découvrir une recette ICI sur le dérèglement hormonal

Description

Le lymphome du MALT est aussi appelé maltome. Il affecte presque autant l’homme que la femme, habituellement dans la soixantaine.

La plupart des lymphomes du MALT prennent naissance dans l’estomac. Plus de 60 % des personnes atteintes d’un lymphome du MALT de l’estomac ont des antécédents d’infection bactérienne à l’Helicobacter pylori (H. pylori). D’autres infections bactériennes et virales sont également liées au lymphome du MALT.

Les personnes atteintes d’un lymphome du MALT dans d’autres régions du corps que l’estomac ont souvent des antécédents de troubles auto-immuns comme la thyroïdite de Hashimoto et le syndrome de Sjögren. Ces régions du corps comportent celles-ci :

  • autres parties du tube digestif, comme l’intestin grêle ou le côlon (segment le plus long du gros intestin)
  • poumons
  • tissu autour de l’œil
  • peau
  • glandes salivaires
  • glande thyroïde
  • vessie
  • seins

 

En général, le lymphome du MALT évolue lentement (indolent), mais il arrive qu’il se développe rapidement (agressif). Il prend habituellement beaucoup de temps avant de se propager hors de la région où il a pris naissance, et on le diagnostique souvent au stade 1 ou 2. Même si on observe plusieurs sièges extraganglionnaires, cela ne signifie pas que le lymphome s’est propagé dans tout le corps (maladie généralisée).

Dans de rares cas, le lymphome du MALT peut se transformer en un type de LNH qui évolue rapidement, c’est-à-dire qui est agressif. Lymphomes causes et symptômes

 

Les causes 

Le lymphome est lié à la prolifération de cellules lymphocytaires malignes (B, T ou NK). Dans la majorité des cas, les lymphocytes anormaux naissent et se multiplient dans les ganglions (une atteinte d’autres organes peut aussi être associée). Plus rarement, le lymphome est extra-ganglionnaire : les lymphocytes malins naissent et se multiplient dans d’autres organes du système lymphatique (il peut y avoir une atteinte ganglionnaire associée).

Le lymphome est une maladie multifactorielle. Ses causes demeurent encore obscures. Toutefois, certains facteurs de risques sont retenus. Lymphomes causes et symptômes

LES SYMPTÔMES DES LYMPHOMES

Pendant les premiers mois de la maladie, les lymphomes, et en particulier ceux qui sont dits indolents, passent inaperçus. À un stade plus avancé, les lymphomes peuvent provoquer de la fatigue, la fièvre, des sueurs nocturnes ou une perte de poids inexpliquée. Certains ganglions peuvent être gonflés mais pas douloureux. Dans les cas avancés, le patient peut se plaindre de difficultés à respirer, d’une toux persistante ou de douleurs dans la poitrine, mais aussi de maux de ventre, de mal de dos ou de démangeaisons. Lymphomes causes et symptômes

 

Les facteurs de risque

Des facteurs de risque environnementaux

  • Les pesticides (herbicides, fongicides, insecticides…) : des études portant sur le lymphome non hodgkinien (LNH) (source 6) ont confirmé la cancérogénicité du lindane chez l’homme. En 2015, le lindane a été classé par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) comme cancérogène avéré pour l’homme (source 7).  En 2004, l’Inserm, dans son enquête ENGELA (source 8) avait aussi mis en évidence une relation modérée entre l’exercice du métier d’agriculteur et l’incidence des lymphomes. Des études plus récentes confirment ces résultats (source 9). L’ensemble de ces travaux a inspiré le décret n° 2015-636 du 5 juin 2015 permettant la prise en charge du LNH pour les agriculteurs. Lymphomes causes et symptômes

 

  • Les solvants organiques : le benzène est notamment reconnu comme un facteur de risque de cancer par le CIRC depuis 1987 (source 10) et comme cause de LNH par certains travaux (source 11).

 

  • Certains agents contenus dans les teintures capillaires : des études démontrent une plus forte apparition de lymphomes chez les utilisateurs de teintures et chez les personnes travaillant dans la coiffure avant les années 1980 (source 12). Désormais, un grand nombre de substances ont été interdites par les autorités de santé et les produits capillaires sont considérés comme sans danger. Toutefois, la méfiance reste de mise et la liste des colorants interdits par l’Union européenne continue de s’allonger (source 13).

 

  • La poussière de bois serait cancérigène selon certaines études (source 14 ) et le CIRC (source 15).
  • L’exposition aux UV favoriserait la survenue de lymphomes.

 

  • L’exposition aux radiations ionisantes : une étude britannique (source 16) a montré que l’exposition aux radiations des centrales nucléaires est associée à un risque accru de cancer. Une étude épidémiologique de 2009 sur les survivants des bombardements d’Hiroshima Nagasaki renforce cette hypothèse en démontrant une plus grande mortalité liée aux lymphomes parmi ces victimes (source 17).

 

  •  L’exposition aux dioxines provenant principalement des émissions des usines d’incinération d’ordures ménagères anciennes générations, avant mise en conformité en 2005. La nocivité des dioxines est reconnue comme cancérogène par le CIRC (source 18). Lymphomes causes et symptômes

 

Des facteurs de risque génétiques

Le risque de lymphome augmente de plus de 50% en cas de LNH chez une personne apparentée au premier degré (source 19). Lymphomes causes et symptômes

 

Un état pathologique

Le risque de développer un lymphome augmente si la personne souffre de certaines maladies (source 19) :

  • Une maladie auto-immune (lupus érythémateux disséminé, syndrome de Sjögren…) ;
  • Une immunodépression (VIH, prise de médicaments immunosuppresseurs…) ;
  • Certaines infections virales (Epstein Barr, HHV8, VHC, Helicobacter pylori) augmentent le risque de lymphome de l’estomac. Lymphomes causes et symptômes

 

Des facteurs comportementaux

L’obésité et une alimentation riche en viandes, en graisses et en produits laitiers sont associées à un risque plus important de survenue de la maladie (source 19). Lymphomes causes et symptômes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici
Bonjour,
Laissez nous un message . Nous sommes là pour vous aider.