pneumonie traitement naturel

Pneumonie Traitement Naturel : Causes, symptômes et traitement

Parmi les organes les plus importants de l’organisme, nous retrouvons les poumons qui sont de véritables moteurs pour l’organisme. Leur rôle n’est plus à démontrer puisqu’ils participent très largement au processus de respiration pour ne pas dire qu’ils en sont les principaux artisans.

Lorsqu’ils sont touchés, l’organisme perçoit aussitôt les retombés. Plusieurs maladies sont susceptibles de s’attaquer aux poumons et l’une d’elle est la pneumonie. Dans  notre article du jour, nous allons vous parler des causes, symptômes et traitements possibles contre cette maladie qui peut s’avérer mortelle. Pneumonie Traitement naturel : Vous saurez tout dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que la pneumonie ?

pneumonie traitement naturel

On parle de pneumonie lorsqu’il y a une inflammation au niveau des poumons. Cette dernière est causée par une infection virale ou bactérienne. Une fois les poumons infectés, les bactéries ou virus responsables commencent à se  multiplier au niveau des alvéoles, des petits sacs microscopiques où le sang se charge en oxygène et élimine le dioxyde de carbone en temps normal.

Eléphantiasis : Qu’est-ce que c’est ?

Les alvéoles se remplissent de liquide inflammatoire ou de pus, ce qui rend les échanges gazeux difficiles et compromet par la même occasion la qualité du sang qui circule dans l’organisme d’une personne atteinte. Dans la majorité des cas, c’est un seul lobe pulmonaire qui est atteint (sachant que les poumons se composent de cinq lobes). Le fait que ce ne soit qu’un seul lobe qui soit infecté permet à la personne atteinte de ne pas mourir par  asphyxie.

Lorsque ce ne sont que les lobes pulmonaires qui sont atteints, on parle de « pneumonie lobaire ». Par contre, lorsque l’infection touche aussi les bronches, on parle de « broncho-pneumonie ».

Qu’en est-il alors de la pneumopathie ?

La pneumopathie quant à elle est également une maladie des poumons qui peut être due à une infection, mais aussi à l’usage du tabac ou à des vapeurs irritantes. Cependant, comme la pneumonie, la pneumopathie conduit à une diminution des capacités respiratoires, mais celle-ci persiste plus longtemps, voire de manière permanente.

Les différents types de pneumonie 

On distingue quatre types de pneumonie. On vous en dis un peu plus.

La Pneumonie acquise hors de l’hôpital (dite communautaire)

On parle de pneumonie aiguë communautaire pour désigner une infection des poumons qui est survenue en dehors de l’hôpital.  Cette d’ailleurs la forme de pneumonie la plus courante et elle représente près de la moitié des cas. Dans plus de 20% des cas, cette forme entraîne souvent une hospitalisation.

La Pneumonie nosocomiale (dite acquise à l’hôpital)

Au contraire de la forme communautaire, la pneumonie acquise ou nosocomiale apparaît chez une personne hospitalisée depuis plus de 48 heures. Dans la plupart des cas, on l’observe chez des personnes placées sous ventilation respiratoire assistée ou sous intubation (procédé médical consistant à poser un tube dans la trachée afin de libérer les voies aériennes).

Faiblesse sexuelle : Tout savoir sur cette pathologie

Cette forme est souvent causée par des micro-organismes résistants aux antibiotiques fréquemment utilisés à l’hôpital, ce qui rend d’ailleurs leur traitement difficile. L’autre raison pour laquelle les médecins se méfie tout particulièrement de cette forme est qu’elle touche souvent des personnes dont l’état de santé est déjà au plus bas.

La pneumonie d’inhalation

La pneumonie d’aspiration quant à elle est due à l’inhalation accidentelle de substances irritantes. Les aliments avalés de travers peuvent aussi en être à l’origine . Elle survient beaucoup plus chez les personnes qui ont du mal à avaler. On cite par exemple les personnes ayant un réflexe de déglutition diminué à la suite d’un AVC (Accident Vasculaire Cérébral) ou d’une maladie neurodégénérative au stade avancé comme l’Alzheimer par exemple. Cette forme touche aussi les personnes alcooliques et les toxicomanes qui vomissent alors qu’elles sont dans un état de conscience altéré.

La pneumonie à germe opportuniste

Cette troisième forme intervient beaucoup plus chez les personnes dont le système immunitaire n’est plus en mesure de faire face correctement à des agents pathogènes comme des bactéries, des virus, des parasites ou encore des agents toxiques. On parle de personnes immunodéprimées.

Infection urinaire : causes, symptômes et traitement naturel

Les micro-organismes de cette infection profitent de cet état de santé affaiblit pour se développer d’où le nom « opportuniste ». Inoffensif chez les personnes en bonne santé, ces micro-organismes peuvent s’avérer être très dangereux chez les personnes immunodéprimées. Pneumonie traitement naturel

Causes et facteurs de risques

Vous l’avez surement un peu compris dans les différents types de pneumonie. Dans la plupart des cas, la pneumonie peu importe son type est due à des micro-organismes infectieux que ce soit bactériesvirus, mycoplasmes ou champignons microscopiques. Dans des cas un peu plus rares, elle peut être provoquée par des gaz irritants ou l’inhalation de liquides ou de vomissements.

Facteurs de risques

le tabac comme facteur de risque

En ce qui concerne les facteurs de risques, il est important de savoir que certains certains facteurs augmentent le risque de développer une pneumonie. Parmi eux, on peut citer l’âge : les nourrissons et les personnes de plus de 65 ans sont les plus susceptibles de contracter une infection des poumons. D’ailleurs, d’après une étude, les pneumonies sont plus fréquentes après 65 ans.

Parmi les autres facteurs de risques, on peut aussi citer l’exposition à la fumée de tabac. Que ce soit en fumant directement soi même (tabagisme actif) ou juste en étant dans un même milieu que des fumeurs (tabagisme passif). Oui, même en ne respirant que la fumée de tabac, on peut développer une infection des poumons au même titre qu’un fumeur.

Insuffisance veineuse : Qu’est-ce que c’est ?

Autre facteur de risque, l’exposition à des vapeurs chimiques irritantes comme les solvants ou les vernis pour ne citer que ceux-là. Des maladies respiratoires chroniques comme l’asthme et bien d’autres, le diabète, les maladies cardiovasculaires et un mauvais état de santé sont entre autres les facteurs de risques d’une pneumonie.

Pneumonie traitement naturel, vous saurez tout sur la pneumonie dans cet article. Ne manquez pas la suite. On aborde les symptômes.

Symptômes

symptôme de la pneumonie : la toux

Le symptôme le plus habituel d’une infection des poumons est l’apparition d’une toux sèche. Mais attention. Toutes toux sèche n’est pas forcément synonyme d’une pneumonie. La toux sèche caractérisant une infection des poumons à la particularité de devenir grasse au bout de quelques jours. Une fièvre s’installe par la suite et peut atteindre des chiffres effrayants (jusqu’à 41°C).

Lors des activités de tous les jours, une personne atteinte est très vite essoufflée au moindre effort et se plaint de douleurs à la poitrine lors de l’inspiration ou pendant les épisodes de toux. Peuvent s’accompagner des douleurs au niveau des muscles et des maux de tête. Une personne atteinte présente aussi une mauvaise haleine et peut présenter un bleuissement des lèvres et des ongles en raison de la mauvaise oxygénation du sang.

Hyperspermie : causes, symptômes et traitement

Dans sa forme grave, le malade a une respiration accélérée (on parle de plus de 30 respirations par minute) et son pouls au repos est anormalement élevé (plus de 120 battements par minute). Le malade peut se mettre à délirer ou devenir confus. A noter que les pneumonies dues à des chlamydies peuvent également provoquer des troubles digestifs (diarrhée).

Chez les personnes âgées par contre, les symptômes des pneumonies sont souvent moins intenses. Chez les personnes souffrant déjà d’une maladie chronique (diabète, BPCO, maladies cardiovasculaires), l’infection pulmonaire peut aggraver les symptômes de ces maladies qui, parfois, camouflent ceux de la pneumonie.

Traitement

Le traitement d’une infection des poumons varie en fonction des causes. Mais le traitement s’articule généralement autour de la prise de calmants pour les symptômes et d’antibiotiques. Le médecin peut demander une radiographie pour évaluer l’état des poumons afin d’ajuster le traitement si besoin. La durée du traitement dépend aussi du type de pneumonie. Il est tout de même possible de soigner une infection des poumons de façon naturelle. On vous en dit plus ici.

Découvrez aussi :
www.ndiasante.com

www.remedebio.com

www.tisaneafricaine.net

www.fadhila-bio.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici
Bonjour,
Laissez nous un message . Nous sommes là pour vous aider.