Rectocolite hémorragique causes

Rectocolite hémorragique : causes et symptômes

Rectocolite hémorragique causes: La rectocolite hémorragique (ou RCH) est une maladie inflammatoire du rectum et du gros intestin, ou côlon (MICI). Cette maladie d’origine auto-immune est chronique et évolue par poussées marquées par des diarrhées avec douleurs abdominales et émissions de sang par l’anus.

Cliquez ICI pour découvrir une recette pour guérir les Kystes

Pour plus d’information cliquez sur ALLO DOCTEUR

 

Qu’est-ce que la rectocolite hémorragique ?

La rectocolite hémorragiqueest une maladie inflammatoire du revêtement interne (la « muqueuse ») de la paroi de l’intestin qui atteint de façon privilégiée le rectum et le colon, mais respecte l’intestin grêle. Avec la rectocolite hémorragique, elle fait partie des « maladies inflammatoires chroniques de l’intestin » que l’on nomme souvent par l’acronyme « MICI ». Rectocolite hémorragique causes

La rectocolite hémorragiqueest une maladie chronique, c’est-à-dire qui persiste dans le temps, et qui évolue par poussées, entrecoupées de phases d’accalmie. Le plus souvent, elle atteint le rectum et peut ensuite remonter de manière continue pour toucher le sigmoïde (60% des cas), le colon gauche, le colon transverse et enfin le colon droit (forme « pancolique » = 15% des cas).

Elle se manifeste par des troubles digestifs (douleurs du ventre, du rectum et de l’anus, diarrhée, sang dans les selles…) mais parfois, elle s’accompagne aussi de douleurs articulaires (« spondylarthrite »), de signes inflammatoires sur la peau (« érythème noueux » et « pyoderma gangrenosum »), au niveau des yeux (« uvéite ») et les voies biliaires dans le foie (« cholangite sclérosante »).

Chez environ 20 % des malades, les crises peuvent être sévères. Leur intensité peut même imposer une hospitalisation pour surveillance, arrêt de l’alimentation par voie orale et traitement par perfusion pendant quelques jours.
La maladie peut survenir à tout âge, mais elle se déclare généralement chez les adultes jeunes, entre 15 et 35 ans. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes. Rectocolite hémorragique causes

 

Les causes de la rectocolite hémorragique

La cause de l’inflammation reste inconnue. On sait simplement qu’elle résulte d’un dysfonctionnement du système immunitaire, qui attaque les bactéries présentes dans l’intestin. Il ne s’agit donc pas d’une maladie contagieuse. De même, si l’on retrouve plusieurs cas au sein d’une même famille dans 10 % des cas, le risque héréditaire est faible (1 à 2 %). Rectocolite hémorragique causes

Pour les chercheurs, la piste des facteurs environnementaux est la plus probable. Et fait surprenant, la rectocolite hémorragique est moins fréquente chez les fumeurs (mais attention, le tabac n’est en rien un traitement contre cette maladie. Au contraire !) et elle est aussi très rare chez les sujets ayant été opérés de l’appendicite. L’alimentation, en revanche, est hors de cause, et aucun régime alimentaire d’éviction (notamment du gluten) n’est recommandé, sauf en cas de crise où les aliments riches en fibres et le lait sont déconseillés. Rectocolite hémorragique causes

La rectocolite hémorragique est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire reconnaît, à tort, la muqueuse colique ou rectale, comme un corps étranger, comme c’est le cas dans la maladie de Crohn ou la polyarthrite rhumatoïde, par exemple.

En clair, notre système immunitaire, va reconnaître les bactéries habituelles de la flore intestinale, comme des corps étrangers, et va donc lancer tout son arsenal de défense contre ces bactéries. Voilà la cause de la réaction inflammatoire.

Les symptômes de la rectocolite hémorragique

Les symptômes de la rectocolite hémorragique ne sont observés que lors des poussées. Imprévisibles en termes de survenue ou de durée, celles-ci se produisent généralement tout au long de la vie, avec des périodes de rémission (absence totale ou quasi-totale de symptômes) pouvant aller de quelques semaines à plusieurs années. Rarement, la rectocolite hémorragique peut évoluer en continu, c’est-à-dire sans périodes de rémission. Rectocolite hémorragique causes

LES DIFFÉRENTES FORMES DE RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE

Selon la localisation des lésions, on distingue différentes formes de rectocolite hémorragique :

  • la rectite ulcéreuse ne touche que le rectum ;
  • la proctosigmoïdite affecte le rectum et le côlon sigmoïde (situé juste au dessus du rectum)  ;
  • la colite gauche touche le rectum, le côlon sigmoïde et la partie du gros intestin située à gauche du ventre (au-dessus du côlon sigmoïde) ;
  • la pancolite touche le rectum et l’ensemble du côlon.

Le plus souvent, les lésions de rectocolite hémorragique débutent au niveau du rectum et, avec les années, tendent à remonter le long du côlon sigmoïde. Dans 60 % des cas environ, la rectocolite hémorragique ne touche que le rectum et le côlon sigmoïde. Dans 15 % des cas, elle touche tout le côlon (pancolite). Les 25 % restants sont des cas dits « intermédiaires » : les lésions s’étendent au-dessus du côlon sigmoïde sans affecter le côlon dans son ensemble. Rectocolite hémorragique causes

LES SYMPTÔMES INTESTINAUX DES POUSSÉES DE RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE

Lors des poussées, les patients souffrent de maux de ventre, de sensation de brûlure au niveau de l’anus et elles ressentent le besoin pressant d’aller souvent à la selle, souvent sans résultat ou pour émettre de petites quantités de sang ou de glaires sanguinolentes. Lorsque seul le rectum et le côlon sigmoïde sont atteints, la constipation est fréquente, les diarrhées étant plutôt liées à des lésions du côlon gauche ou du côlon dans son ensemble.

Une personne atteinte de rectocolite hémorragique peut ressentir le besoin d’aller aux toilettes jusqu’à vingt fois dans une journée, souvent sans résultat. Pour cette raison, les périodes de poussées sont souvent invalidantes en terme de vie professionnelle et quotidienne.

Outre la gêne relative à la vie quotidienne, les patients peuvent également se plaindre de fatigue, parfois liée à de la fièvre, à une anémie ou à des troubles du sommeil (les envies d’aller à la selle sont également ressenties tout au long de la nuit). Une perte de poids est parfois observée lorsque les poussées durent plusieurs semaines. Rectocolite hémorragique causes

LES AUTRES SYMPTÔMES ASSOCIÉS AUX POUSSÉES DE RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE

Les personnes qui souffrent de poussée de rectocolite hémorragique peuvent également présenter :

  • des rhumatismes articulaires dans les membres ou au niveau de la colonne vertébrale (spondylarthropathie) ;
  • une inflammation de l’enveloppe des yeux (uvéite) ;
  • des aphtes dans la bouche ;
  • des problèmes de peau (érythème noueux, de petits nodules fermes et rouges situés dans l’épaisseur de la peau) ;
  • des thromboses (formation de caillots de sang dans les veines).

Ces symptômes non intestinaux traduisent un état inflammatoire général avec une tendance du système immunitaire à attaquer d’autres organes. Rectocolite hémorragique causes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici
Bonjour,
Laissez nous un message . Nous sommes là pour vous aider.