Vaginite causes et symptômes

Vaginite : causes et symptômes

Vaginite causes et symptômes: Tout type de trouble entraînant une inflammation du vagin est regroupé sous le terme de vaginite. Les jeunes filles et les femmes de tout âge peuvent en être atteintes. Le symptôme le plus commun correspond à des pertes vaginales anormales associées à des douleurs. Des causes infectieuses et irritatives sont à l’origine de cette inflammation. Vaginite causes et symptômes

Pour contacter Docteur AGOSSA, il faut cliquer sur ALLO DOCTEUR

Prière de découvrir notre remède qui guérit les ovaires polykystiques en trois semaines en cliquant sur MIRACLE DES PLANTES 

Définition et causes

Cette inflammation vaginale ou vaginite présente deux origines différentes :

  1. Une origine infectieuse (la plus fréquente, 2/3 des femmes touchées) due à plusieurs types de micro-organismes tels que :
    1. Un champignon (ou levure) : dans 50% des cas de vaginite infectieuse, la vaginite est due à une mycose (le germe responsable est souvent la souche Candida Albicans). Pour ce type d’infection, on parle aussi de vaginite mycosique ou mycose vulvo-vaginale.
    2. Une bactérie : Mycoplasme, Gardnerella vaginalisChlamydia, Gonocoque…
    3. Un virus : herpès génital…
    4. Un parasite : Trichomonas
  1. Une origine irritative suite à :
    1. Au déclenchement d’une réaction cutanée due à des produits chimiques mal tolérés par la muqueuse vaginale (gel douche, savon, mousse, huile de bain, gel lubrifiant, produits contraceptifs tels que les spermicides ou préservatifs, produits antimycosiques à usage local) ;
    2. Une irritation de nature « mécanique » (sous-vêtements synthétiques et trop serrés, serviettes hygiéniques…) ;
    3. La présence d’une maladie cutanée (dermatose) : psoriasis, lichen, eczéma de contact aux produits d’hygiène…

Quels sont les facteurs favorisants de la vaginite ?

  1. Le port de pantalons trop étroits : source d’irritations « mécaniques » locales favorisant une infection ;
  2. Les sous-vêtements composés de tissu synthétique : augmentation de la transpiration qui stagne au niveau des plis et qui favorise le phénomène de macération (favorable au développement des germes) ;
  3. Des mesures d’hygiène intime excessives peuvent perturber l’écosystème de la flore vaginale et modifier la muqueuse (toilettes trop fréquentes, usage de produits irritants, douches vaginales, utilisation de produits dermatologiques intra-vaginaux).

À savoir ! La flore vaginale (composée de bactéries non pathogènes, essentiellement des lactobacilles) est très importante puisqu’elle permet d’éviter la survenue d’infections par des germes pathogènes.

  1. La présence d’un corps étranger dans le vagin (ex : tampon périodique oublié) ;
  2. Les rapports sexuels : parfois à l’origine d’irritations cutanées et de la transmission de certaines infections ;
  3. Un déficit du système immunitaire ;
  4. Certains traitements antibiotiques : destruction de germes bénéfiques à la flore vaginale ;
  5. Certains médicaments causant une baisse de l’immunité (ex : cortisone). Vaginite causes et symptômes

 

Symptômes de vaginite

Même si une grande majorité de femmes atteintes de vaginite ne présentent pas ou peu symptôme ; chez les autres, ces symptômes se présentent habituellement sous forme :

  1. De démangeaisons (prurit) et/ou sensations de brûlure au niveau de la vulve et du vagin ;
  2. D’un écoulement vaginal abondant et anormal (ou pertes vaginales appelées leucorrhées). Cet écoulement est absent dans la vaginite non infectieuse et en cas d’herpès génital. Selon le type de germe responsable de l’infection, ces pertes vaginales sont décrites différemment :
    1. Blanchâtres, épaisses et ressemblant à du lait caillé dans les vaginites dues à un champignon (vaginite mycosique ou mycose vulvovaginale).
    2. Fluides, abondantes, grisâtres ou jaunâtres et malodorantes dans les vaginites bactériennes.
    3. Mousseuses et aérées dans les vaginites parasitaires.
  1. De douleurs lors des rapports sexuels ;
  2. De brûlures en urinant ou des difficultés à uriner ;
  3. De grandes lèvres enflées, rouges et douloureuses avec parfois le développement de vésicules transparentes à la surface.

 

Facteurs de risque

Les infections vaginales surviennent le plus souvent sans association à un problème de santé majeur. Les facteurs de risque dépendent du type d’infection.

  • pour la mycose : la prise d’antibiotiques (qui cause un déséquilibre de la flore vaginale), la contraception hormonale et la grossesse (qui sont associées à des changements hormonaux avec des taux élevés d’œstrogènes), une déficience immunitaire (corticoïdes, chimiothérapie, infection par le VIH), le diabète
  • pour la vaginose bactérienne : les partenaires sexuels multiples, les douches vaginales, le tabagisme
  • pour la vaginite à Trichomonas : les partenaires sexuels multiples et relations sexuelles non-protégées. Vaginite causes et symptômes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici
Bonjour,
Laissez nous un message . Nous sommes là pour vous aider.